Rechercher
  • Côté poses

Rénovation énergétique des fenêtres.



Comment comparer l’efficacité de l’isolation des fenêtres ?

Sensation de froid prêt des fenêtres ou à certains endroits de votre logement ? Courant d’air ? Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), les fenêtres mal isolées peuvent être responsables de 20 à 25 % des dépenses de chauffage dans le logement !


L’isolation thermique d’une fenêtre constitue l’une des principales qualités à comparer pour le changement de vos nouvelles menuiseries.


Isolation d’une fenêtre : les 3 principaux facteurs de mesure :

Le coefficient ‘’U’’ est le coefficient d’isolation d’une porte ou fenêtre.


Uw => le UW (W pour Windows en anglais) correspond à l’ensemble de l’isolation de la fenêtre totale (vitrage, dormant et ouvrant compris), il varie suivant le matériau (Pvc, bois, aluminium…) mais aussi suivant la dimension totale de la menuiserie et de la qualité de fabrication.


Ug => le G (G pour Glass en Anglais) fait référence à la performance thermique du vitrage lui-même. Il dépend principalement de l’épaisseur des vitres, de leur nombre (double vitrage, triple vitrage…) et du gaz isolant utilisé (argon, krypton…).


Il faut également prendre en compte le facteur solaire (Sw) (S pour Sun en anglais et W pour Windows ) correspondant à la capacité de la fenêtre à laisser entrer l’énergie solaire au sein de votre logement.


Plus le SW sera élevé, meilleures seront les capacités de la fenêtre. Ainsi, le facteur solaire Sw est une condition d’obtention de prime CEE ainsi que le Uw.



Pour prétendre aux primes :

o si le coefficient Uw est inférieur ou égal à 1,3 W/m2.K, le facteur Sw doit être supérieur ou égal à 0,3 ;

o si le coefficient Uw est inférieur ou égal à Uw ≤ 1,7 W/m2.K, le facteur Sw doit être supérieur ou égal à et Sw ≥ 0,36.


Ces différents indicateurs sont exprimés en W/m². K, c’est-à-dire en énergie transmise de l’intérieur vers l’extérieur, par mètre carré et par heure. Plus cette valeur est faible, plus l’isolation thermique de la fenêtre est de bonne qualité.



Isolation des fenêtres : double ou triple vitrage ?

Le double vitrage à isolation renforcée, et constitué de deux couches de verre à basse émissivité, constitue actuellement l’une des options techniques présentant le meilleur rapport coût/performance.


Le gaz Argon permet de renforcer l’isolation entre les deux vitrages.



Le triple vitrage est parfois retenu pour la construction ou la rénovation des maisons à haute performance énergétique (HPE), il est plus cher que le double vitrage à faible émissivité et l’écart d’isolation est minime entre les deux types de vitrages. (Double vitrage 4/16/4 FE (faible émissivité) à un coefficient Ug en général de 1.1 pour le triple vitrage c’est en général de 0.8.

Il y a des inconvénients dans le temps pour le triple vitrage par son poids qui jouera sur les paumelles. (Réglages à faire…)

Autre inconvénient du triple vitrage perte de luminosité et fausse lueur dans le logement dues aux 3 vitrages.




1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout